La Maison

ANANBÔ

Ananbô, créateur et éditeur de papiers peints panoramiques.

Une maison française, familiale,
indépendante et créative,
installée en Gironde au milieu des vignes

L’amour du beau et la passion des voyages donnent naissance à des collections intenses,
qui apportent force et profondeur à nos intérieurs …

Ananbô, créateur et éditeur de papiers peints panoramiques.

Une maison française, familiale,
indépendante et créative,
installée en Gironde au milieu des vignes

L’amour du beau et la passion des voyages donnent naissance à des collections intenses,
qui apportent force et profondeur à nos intérieurs …

L' interview

Réalisé par Marie-Maud Levron
Crédits Photos Cécile Perrinet Lhermitte,
Amandine&Jules,
Ananbô

Bonjour Anne, vous êtes la créatrice et la directrice artistique de la marque. Comment est née l’idée des premières collections de papiers peints panoramiques Ananbô ?

Habiller les maisons, décorer, me faire plaisir. C’était avant tout pour moi, pour ma maison. Je ne créerai jamais un décor que je n’aimerais pas poser chez moi.

D’où vous vient ce goût pour la décoration, de quelle manière votre oeil s’est-il aiguisé au cours de votre vie ?

J’ai beaucoup décoré, j’ai eu de nombreux appartements et maisons, j’ai beaucoup déménagé. Ma mère avait beaucoup de goût. Dans les années 70, elle était abonnée à Art et décoration, nous aimions discuter couleur et nous passions notre vie à repeindre meubles et murs, à déménager les pièces et à créer de nouvelles ambiances, avec peu de choses, nous transformions la maison. J’en ai gardé le goût, ce sont de beaux souvenirs. Je me souviens encore du papier peint que nous avions choisi pour ma chambre. Je devais avoir 10 ou 11 ans,je le vois encore. Et puis j’ai grandi, j’ai quitté la grande maison familiale pour me retrouver dans un studio parisien pour mes études. A cette époque-là, je me suis mise à fabriquer mes meubles… Je me souviens d’une table basse coquillage façon Thomas Boog que j’ai créée au retour d’un voyage dans le Pacifique!

Quelles sont, à la genèse de vos collections, vos sources d’inspiration, thèmes de prédilection…

Tout début des années 80, la découverte de l’Asie du sud a été une révélation. Il y avait une boutique « Le monde Sauvage » (la seule à cette époque) près des Halles, j’y passais des heures. Rien que le nom de la boutique me faisait rêver. J’ai toujours été passionnée par ces destinations, le rythme de la vie y est différent, les paysages évidemment me touchent particulièrement. J’aime cette végétation, cette luxuriance et en même temps le calme qui s’en dégage. Cela se ressent dans les paysages que je crée pour Ananbô.

Pouvez-vous me parler du processus technique de création, des recherches chromatiques, les lieux de productions…

Mon oeil, ma sensibilité se retrouvent dans chacun des décors que je dessine. Au départ du processus de création, il y a toujours un voyage ou l’idée d’un voyage, ce à quoi j’aimerais qu’il ressemble, une vision sûrement un peu enchanteresse. Le paysage se met en place, des éléments viennent s’y ajouter (animaux, personnages, éléments d’architecture…), puis vient le moment où le peintre en décor donne vie à mon esquisse. La main de l’artiste, les touches du pinceau, les transparences sont essentielles pour créer les paysages Ananbô.
Le décor peint est numérisé. Commence alors un long et minutieux travail de retouche : équilibrage du style du décor, ajout d’éléments, recherche des nuances…
L’impression de nos décors est faite à Bordeaux, dans un atelier où tout est mis en oeuvre pour que le résultat soit parfait. Le support d’impression, un papier au fini mat, apporte élégance et raffinement au décor posé. Nous avons choisi ce support pour son aspect visuel mais également pour la simplicité de la mise en oeuvre de sa pose. Les encres utilisées sont des encres Latex, sans solvants, respectant les normes européennes REACH.
Les lés sont coupés manuellement et chaque décor fait l’objet d’un contrôle qualité minutieux avant d’être expédié.

Branche
Anne Boghossian
Anne Boghossian
Fondatrice de la maison Ananbô

Si vous deviez définir l’esprit de vos collections ?

Etonnant et raffiné, lointain, tropical, dessiné, délicat, élégant… théâtral. L’esprit Ananbô c’est un peu une passion française très XiXème, la passion des voyages.

Ananbô est aussi une entreprise familiale.
Pouvez-vous m’en dire un peu plus ?

Pour moi, créer une entreprise familiale, c’était un moyen d’inscrire dans la durée ce qui n’était d’abord qu’une idée dans mon esprit. Aujourd’hui, Ananbô est une entreprise pérenne et je sais qu’elle a encore devant elle un bel avenir. Toute la famille est impliquée dans la vie de la société, avec le souci constant de préserver l’esprit
Ananbô et d’en tirer le meilleur pour nos clients.

«Au départ du processus de création, il y a toujours un voyage
ou l’idée d’un voyage , ce à quoi j’aimerais qu’il ressemble»

«Au départ du processus de création, il y a toujours un voyage
ou l’idée d’un voyage , ce à quoi j’aimerais qu’il ressemble»

Combien de motifs et de propositions déclinées avez-vous ?

Aujourd’hui, nous avons environ 150 modèles sans compter les déclinaisons de couleurs, et nous préparons une nouvelle collection « Sibô » qui sera lancée dans le courant de cette année 2020.

On parle de “panoramiques” mais aussi de “panneaux décoratifs” non ?

Le panoramique, pour moi, c’est le paysage, large, qui se déroule. Dans ce sens-là, Ananbô crée des panoramiques. Les panneaux décoratifs sont plutôt des éléments de décoration aux dimensions plus réduites, comme un portrait,un grand tableau, des boiseries.

Que signifie le nom “Ananbô” ?

Ananbô, c’est à la fois quelque chose de très personnel et une entreprise qui s’adresse à l’imaginaire de tous ceux qui sont passionnés de décors, de paysages, de dessins. J’ai donc avant tout voulu créer un nom qui éveille l’imagination ; je l’ai créé en jouant librement avec des sonorités à partir de mon nom et de ce qui me faisait rêver.

Le panoramique a connu un grand succès au XIXème et au début du XXème. Il habillait alors les grandes demeures. S’adresse-t-il aujourd’hui à une clientèle plus large grâce à une production à plus grande échelle ?

Concernant Ananbô, je ne crois pas que ce soit une clientèle plus large, mais plutôt une  clientèle voyageuse, curieuse et exigeante.
Aujourd’hui, même si nous expédions nos décors aux quatre coins du monde, notre production reste très confidentielle. Il s’agit d’un produit d’exception, imprimé sur commande pour quelques clients amateurs de belles choses…

Chaque pièce est un voyage…

Le tête à tête

Le tête à tête

Aude JoliJour & Ananbô

Aude, styliste d’intérieur accompagne la direction artistique de Ananbô et renoue avec ses premières
passions créatives auprès de Anne Boghossian.

Aude, styliste d’intérieur accompagne la direction artistique de Ananbô et renoue avec ses premières
passions créatives auprès de Anne Boghossian.

Aude JoliJour
Aude JoliJour

Connaissiez-vous la marque avant de rencontrer Anne ?

J’utilisais depuis longtemps les sublimes panoramiques Ananbô pour les projets de décoration que je soumettais à mes clients particuliers. Je crois que je suis immédiatement tombée amoureuse de ces décors peints incroyables. J’aime les intérieurs originaux et forts, il y a tellement de collections différentes chez Ananbô, que je ne pouvais pas manquer d’inspiration.

Ananbô fait appel à votre talent créatif…,
un projet de collection avec Anne ?

Je suis extrêmement polyvalente … J’ai une formation de designer textile et coloriste aux arts appliqués, j’ai ensuite travaillé dans l’univers de la décoration et des éditeurs depuis les années  90 …

Finalement grâce à Anne je vais pouvoir renouer avec ma formation initiale et réfléchir à une collection de couleurs et même une ligne de motifs pour des papiers peints à coordonner avec les décors.

Nous explorons, nous dessinons, nous créons ensemble. Ananbô devient un véritable laboratoire créatif, c’est extrêmement motivant et énergisant. Pas de place pour la routine, les belles idées fusent en permanence.

Aude, Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre l’aventure Ananbô ?

Je suis donc d’abord tombée en amour pour les décors Ananbô, leurs dessins exclusifs peints ou dessinés à la main, la matière et le rendu mat des papiers peint, comme si le décor avait été peint directement sur le mur. J’ai ensuite découvert une entreprise familiale à taille humaine, avec de véritables valeurs et un engagement écologique et made in France. Anne est bouillonnante d’idées incroyables et je suis admirative de sa force créative.

On sent chez vous une vraie passion pour la décoration, vous proposez aujourd’hui sur rendez-vous des conseils en déco pour Ananbô, vous pouvez nous en dire un peu plus ?

J’ai toujours été passionnée par l’habitat et les intérieurs, alors forcément je me suis tout de suite investie dans la décoration. J’ai commencé dans les showrooms de tissus d’ameublement, et finalement j’ai depuis toujours conseillé mes clients pour leur décoration intérieure.

Avant de rejoindre Ananbô, j’organisais des rendez-vous déco, nous avons gardé la formule afin de pouvoir proposer des rendez-vous exclusifs et personnalisés où je propose mes idées pour mettre en valeur les intérieurs de nos clients particuliers avec les papiers peints Ananbô.

Un secret pour mettre en valeur un décor panoramique ? en touche ? sur tous les murs ?

Le secret c’est d’oser et de ne pas être timide ! Un décor panoramique apporte de la force, de la profondeur et de la personnalité à n’importe quel intérieur. Une fois que l’on y goute, on ne peut plus s’en passer !

Mon secret, est certainement d’écouter le lieu, de rechercher son âme, ensuite, Il faut s’adapter aux particularités de la pièce. Les moulures, les encadrements, la taille, la hauteur et la luminosité sont des éléments essentiels au choix d’un décor.

Un panoramique peut donc habiller un seul mur comme un grand tableau, mais il peut aussi investir tous les murs d’une petite pièce sans fenêtre par exemple. Il y a tellement de possibilités, c’est infini.